Accueil » Transcription de manuscrits : Découvrez la différence entre la saisie et la relecture

Transcription de manuscrits : Découvrez la différence entre la saisie et la relecture

par Morgane
147 vues
Transcription manuscrits

Vous avez un document en format papier que vous aimeriez avoir en version électronique pour des raisons pratiques, mais aussi pour avoir une solution de stockage sûre. Qu’il s’agisse de contenus de cours universitaires, d’un livre, ou de n’importe quel autre document assez long, la transcription est la méthode idéale pour transformer vos documents manuscrits sous un format numérique. Toutefois, la tâche de transcription n’est généralement pas suffisante, et pour un document encore plus fiable, il peut être utile de compléter la tâche de saisie avec une relecture.

Comment fonctionnent la transcription et la relecture et quelles sont les principales différences entre ces deux phases lors de la frappe d’un manuscrit ? Voici quelques informations sur le sujet.

Quelle différence entre saisie et relecture lors d’une transcription de manuscrits ?

La transcription d’un manuscrit en document numérique est souvent nécessaire pour reproduire un contenu long sur un fichier numérique, généralement sous format Word. Toutefois, après avoir retranscrit un document, il est nécessaire de procéder à une relecture. Cela permet de revoir le texte dans son intégralité et de repérer les éventuelles fautes de frappe, d’orthographe, de grammaire… La relecture permet également de reformuler des passages lorsque cela est nécessaire.

En effet, une transcription de manuscrits peut contenir certaines erreurs, des répétitions ou même des contradictions dans le texte. Si celle-ci consiste surtout à travailler la forme (saisie de texte), la relecture permet de revoir en détail le fond, avant de passer à une mise en page finale et définitive.

Pourquoi avoir recours à une relecture ?

La transcription peut paraître assez simple : il s’agit de taper du texte en recopiant un contenu existant. Toutefois, ce côté «?mécanique?» de la saisie peut entraîner des fautes de ponctuation, des erreurs de style et même des fautes d’orthographe. La relecture est une étape à ne pas négliger dans un travail de transcription. C’est elle qui va permettre d’apporter les corrections nécessaires d’un point de vue grammatical, orthographique, syntaxique. En plus de la correction, la relecture permet notamment de vérifier si le texte est cohérent et si les idées se suivent de façon logique pour le lecteur. Si le style général est respecté, il est toutefois tout à fait possible de reformuler le texte pour ainsi avoir une qualité irréprochable.

Si vous avez besoin de faire une transcription de manuscrit, ne négligez donc pas la relecture pour ne rater aucun détail (aussi bien sur le fond que sur la forme). L’idéal est de faire appel à un professionnel de la transcription, qui pourra vous proposer par exemple certaines modifications à apporter au texte, avant de vous fournir la version finale. De nombreuses sociétés sont spécialisées dans les travaux de transcription et de relecture. Il faut toutefois savoir que la relecture n’est pas systématique, et il est donc important de vérifier votre devis avant de commander une transcription de manuscrits à un professionnel. Les tarifs varient en fonction de la longueur du texte, mais aussi en fonction de sa complexité. Un texte long contenant des passages assez difficiles à comprendre demandera plus de temps pour des corrections et/ou des reformulations. Le tarif peut donc vous être proposé à la page, avec un forfait horaire, etc.

Facebook Comments

Vous pouvez également aimer

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies